Revue de presse

L'éclaireur avril 2021

 

Eclaireur avril 2021

Président bénévole et passionné, Alain Dumont fête ses dix ans à la tête de La Gauloise, club ornithologique plus que centenaire, basé à Feuquières-en-Vimeu (Somme), fort de 80 adhérents.

Alain Dumont a succédé à Jean-Claude Têtu en mars 2011 alors que peu se bousculaient pour prendre la place.

Une équipe soudée autour de lui

« Alors je me suis lancé et finalement une équipe soudée s’est constituée autour de moi. Chaque membre du bureau est responsable et assure une tâche bien définie avec pour but, à chaque bourse, d’échanger et céder des oiseaux entre éleveurs de départements voisins comme l’Eure, l’Oise et le Pas de Calais », témoigne-t-il.

Les membres de l’association élèvent et exposent diverses espèces d’oiseaux de beauté et de chant : canaris exotiques, petites et grandes perruches, colombes avec le souci d’assurer la reproduction d’espèces menacées.

« On contribue à notre niveau à la protection du patrimoine naturel. Nous élevons les oiseaux dans le respect du bien être animal ».

Alain DumontPrésident de la Gauloise, club ornithologique de Feuquières-en-Vimeu

Cet engouement pour les oiseaux lui a été transmis par la famille. « Au départ c’était un jeu. Adolescent, j’élevais deux canaris, puis j’ai adhéré à la Gauloise en 1978. Aujourd’hui, j’en élève une centaine », raconte-t-il.

Pris au jeu, il devient champion de France pour la première fois en 1998. Pour Alain, nombreux sont les souvenirs marquants associés à la compétition, notamment le titre de champion de France en 2008, en même temps qu’une médaille de bronze pour le club.

Mais « le plus beau trophée », d’après lui, reste la breloque en or obtenu aux championnats du monde en 2012, un an après avoir décroché la troisième place.

Les championnats nationaux dans le Vimeu pour le centenaire

Un souvenir particulier néanmoins pour l’ornithologue : la grande satisfaction de voir les championnats nationaux se dérouler à Woincourt (Somme) à l’occasion des 100 ans de la Gauloise en 2009. « Un record a été établi avec la présence de 900 exposants et une immense volière de 10 000 oiseaux », se remémore-t-il.

Ému, Alain ajoute : « J’ai une pensée pour mon père qui a longtemps assuré la partie logistique, nourri les oiseaux, nettoyé les cages. Cela représentait beaucoup de travail, il était devenu aussi passionné que moi, et même connu et reconnu dans les concours où il était apprécié ».

Des concours maintenus en 2021

Si 2020 a vu les concours être maintenus avec un protocole sanitaire strict, 2021 démarre dans l’incertitude puisque les rencontres ont, pour le moment, toutes été annulées. Sont maintenues la bourse de Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime) au mois de septembre, le concours régional à Woincourt en octobre et le championnat de France à Gravelines (Nord) quelques semaines plus tard.

Suspendus également les moments conviviaux qui font l’identité du club : journées nettoyage de matériel, coup de pêche, sortie cabaret et repas. Mais pas de quoi pousser Alain Dumont à la retraite. L’élevage restera son passe-temps favori.

Concours Blangy 2020

anciens articles 1972-1974

Article lga 1972